Partagez|

Dragaz Dril, le médecin

avatar
Dragaz DrilVoyageur des quatre temps
Messages : 2
Date d'inscription : 29/10/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Dragaz Dril, le médecin Lun 29 Oct - 18:23


Dragaz Dril



╚> Âge:
Une trentaine d'année à sa mort, actuellement plus de trois cents ans
╚> Pays d'Origine:
Suisse
╚> Orientation Sexuelle:
Bisexuel
╚> Métier:
Médecin
╚> Groupe
Être des Cauchemars
╚> Race:
Déchu
╚> Alignement:
Neutre
╚> Capacités spéciales:
Il est en réalité la réincarnation du grand alchimiste suisse : Philippus Theophrastus Aureolus Bombastus von Hohenheim, en un mot : Van Hohenheim. Vécu au quinzième siècle, ce dernier avait réussit des miracles et était un expert dans de nombreux domaines dont la toxicologie et un pionnier de la médecine.
  • Sang empoissonné, si Dril fait boire son sang à une personne ou, par n'importe quel moyen, fait rentrer en contact direct de l'intérieur de son corps, la personne sera brûlée. Le souci de son pouvoir, c'est qu'il est devenu hémophile.
  • Alchimie Ethérée, son alchimie permet de contrôler le flux des choses, ceci utilise sa santé mentale et physique... Cela le sert surtout à la création de médicament ou de drogues à base de tout et n'importe quoi.




Mon physique ingrat, ce physique que je hais, ce corps abject, si efféminé, si... Frêle, si fragile. Comment un grand être comme moi ai-je pu avoir un corps aussi insignifiant ? Je ne le sais plus, je ne sais pas, cruel destin. Mes cheveux tel la neige qui tombe dans mon pays, de la même couleur du même bleue, mes yeux ont variés vers une couleur identique, je sens que les forces me perdent, devenant grisonnant. Est-ce la malade ? Probablement, mon corps coupé de toute part, le sang ne cessant jamais de couler, moult de cicatrice qui ont détruit mon aspect physique, couvert de bandage, j'implore le seigneur de me pardonner de mes pêchés. N'ayant que pour vêtement une veste, un pantalon et une chemise, de ma fragile de constitution, je semble avoir la peau sur les os. Je ne suis point imposant, je ressemble à un jeune homme affamé. Dire que par le passé, avant ma cruelle maladie, je semblais si fort, si bien constitué si beau... J'ai l'impression d'avoir perdu cette beauté, d'avoir perdu le fil de la vie physique. Souvent cachant mon oeil avec une mèche, je ne le montre que quand ma colère monte, ce oeil représente ma vision des choses, dont j'explorerais plus tard les méandres. Mon visage fin et imberbe semble représenter une femme, je l'ai déjà dit, mais, je ne cesserais jamais de dire que je hais mon physique. Un jour, qui sait, ce corps sera remplacé par celui d'un autre, qui sait ce que l'avenir réserve, ce physique tombera dans le Mercure.



Dans mon ancienne vie, j'étais médecin et encore avant, dans une vie antérieure, j'étais un grand alchimiste, j'ai suivi l'anciennement de mon ancienne vie, aidant les gens du mieux que je pouvais mais... Mon caractère démontre une certaine forme de racisme, je n'aime pas ceux qui sont étranger à mon entourage ou qui porte des traits totalement absurde par rapport à l'occidental. Mon caractère est tout aussi ingrat de mon physique, néanmoins, j'aide ceux qui en ont réellement besoin, mettant de côté mon antisémitisme pour le bien-être de la personne. Mais... Ma folie, cette folie qui me tourmente depuis plusieurs siècles à présent, ne cesse pas de remonter. Voyant un beau corps, je ne pourrais pas m'empêcher de tenter de me l'accaparer, de le posséder, je veux avoir le corps parfait, après tout, le corps est constitué des trois substances essentiels : le Mercure, le Souffre et le Sel... Brûlez un corps, le souffre sera ce qui brûle, le Mercure sera la fumée et les cendres le Sel. Je considère donc que le corps est modelable et l'esprit manipulable, à défaut de pouvoir le faire moi-même, je le fais sur mes patients, voulant obtenir une certaine forme de perfection, trouvé l'être parfait. Bien que la mort soit présente ici comme partout ailleurs, une nouvelle mort est une possibilité envisageable et donc... Détruire un corps aussi. Malheureusement, cette folie, elle me vient depuis mon ancienne incarnation sur terre, quand j'étais encore humain. Mais, j'en reviens après... Si vous en avez... Le courage. Ma famille ? Je n'ai aucun regret, ils vivent dans un monde meilleur que celui que je vis.



Van Hohenheim était un grand alchimiste du XVème siècle, ce dernier avait instauré de nombreuses règles de l'Alchimie à l'époque et qui sont restés des références pour de nombreuses personnes à travers les années, non seulement d'être médecin, il était un fervent catholique et donc toute autre religion n'était pas bien vu par lui. Ayant une certaine forme de racisme, ce dernier a été mal vu dans les autres pays que la Suisse malgré sa grande intelligence mais est resté malgré tout comme un des plus grands alchimistes du siècle.
Mais la vie de ce grand alchimiste ne nous regarde pas, c'est celle d'une de ses réincarnations... Dragaz de son nom et Dril de son prénom. Fils de médecin, ce dernier était promis à un grand avenir au cours du dix-neuvième siècle. Ce garçon... Ce n'était autre que moi, j'étais promis à un grand avenir, radieux et centré sur la médecine, je n'allais jamais manquer de rien. On pouvait dire que j'étais gâté. Mon père et ma mère avait toujours été en bonne santé et était très aimant à mon égard, mais des fois, la vie est farouche, surtout à cette période. Atteins d'une maladie inconnue pour l'époque et malgré mes études en médecine, je ne fus pas assez fort pour les aider. Mais, je ne savais pas encore que cette maladie était héréditaire, j'allais le découvrir bien plus tard. Néanmoins, avant que cela arrive, je continuais mon petit bout de chemin, me mariait, eut deux enfants, une vie bien remplie, je tenais mon cabinet mais soudain, un jour, une petite coupure avec un couteau et ce fut la dégringolade, mon sang ne cessait pas de couler, je le voyais se parsemer sur le sol, j'étais effrayé, mais grâce à je ne sais quel miracle, je pus arrêter l'hémorragie, un coup de chance qui allait sans doute pas se reproduire. Face à cette fatalité, il fallait que je trouve la source de mon mal, je passais jour et nuit dans mon cabinet, cherchant la solution, il fallait que je comprenne ce qui arrivait au sang de mon corps. Je pensais à une forme de maladie datant d'il y a des millénaires, mais pour cela... Fallait que je fasse des essais. Je commençais à m'intéresser à des vieux livres afin de comprendre le fonctionnement, comprendre ce qui se tramait dans le corps. Je créais un comprimé grâce aux oeuvres de Van Hohenheim afin de calmer cette maladie. Mais... Fallait que je fasse des tests, mon cabinet était ouvert à tous à cette époque, donc... C'était un avantage, fallait que je teste le sang des autres personnes m'entourant. Oui... Oui... Il faut que je le fasse. Un jour un noir rentra dans mon cabinet, il était blessé au bras, je lui faisais prendre un comprimé pour qu'il se repose le temps que je le recouse... Mais, je ne prie pas le fil, je pris le scalpel, je commençais à le dépecer, je regardais son sang coulé... Il était plus clair que le mien, comment cela se faisait-il ? Je me débarrassais du cadavre. Je fermais mon cabinet quelques jours mais soudain une urgence, un asiatique qui rentrait dans mon cabinet avec sa femme blessée ? Non. Elle accouchait, je demandais au mari de rester à côté, sortant l'enfant, je le sauvais mais... Voyant tout ce sang sur lui, j'étouffais l'enfant et ensuite je laissais la femme se vider de son sang, elle avait fait une hémorragie. Le mari rentrait d'un coup, ayant vu comment je tenais le gamin, je dus le tuer. J'examinais ensuite le sang des trois personnes, toujours plus clair que le mien ! Comment est-ce possible !? Soudain, je crachais mon sang par le bouche, je comprenais... Je crois comprendre, mon sang était souillé... Mais par quoi ? Ou qui... C'était ma femme, j'en suis sûr ! Elle a manigancé avec mes enfants. Un jour, pour tester mes dires... Je leur faisais boire quelque chose, un liquide abject... Mon... Mon sang ! Juste après, je les remarquais souffrir, se tordre de douleur, cela confirmait enfin ce que je disais, mon sang était souillé, par eux, par ma famille. Voyant leur corps gisant, je restais de marbre, prenant un pistolet et le posant sur ma tempe, je tirais, mettant ainsi fin à mes jours.
Mais la vie est cruelle et la mort tout autant, je me réveillais dans un monde inconnue, encore envie, encore atteint de ma maladie. Quelle folie ! Dieu, pourquoi m'as-tu trahi ! Je me vengerais, je me ferais passé pour un médecin, ce que je suis réellement, mais toutes les personnes qui pourront me donner un nouveau corps, je les tuerais et je prendrais soin de leur chair afin de me reconstruire et de renaître sous de meilleurs hospices. C'est ainsi que je commençais à explorer le monde, créant des médicaments, créant des soins afin de tromper l'entourage, afin de faire croire que je suis bon, je suis tel un Hermite, mais j'ai aucune honte de ce que je prépare, quiconque s'opposant à moi, pourra s'hydrater de mon sang et goûter à mes pouvoirs de l'Alchimie.




Test RP

Pour les prédéfinis importants, on vous demande un test rp d'environ 25 lignes, sur un thème donné par mp par les admins pour voir si l'on vous accorde ou non, le prédéfini.



Derrière l'écran.



╚> Âge:
28
╚> Sexe:
Mâle
╚> Comment avez-vous trouvé le forum ?:
On m'a demandé un avis
╚> Des remarques ?:
Peut-être faire moins de topic dans les sections, je me suis un peu perdu en explorant. (pour les factions, espèces, races etc) ou les centraliser dans un unique forum avec le récit.
╚> Autres:
Écrire ici

avatar
Neriel AbelfordFeu d'artifice ambulant
Messages : 56
Date d'inscription : 09/09/2012
Alignement : Ordre de la Reine
Race : Mage élémentaliste feu
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dragaz Dril, le médecin Mar 30 Oct - 19:08

BONJOUUUUR *w*

Pour moi, tout est bon, je te valide de ce pas ! Je t'invite désormais à faire tout ce qu'il suit la validation et surtout de t'amuser !
Bon jeu !


avatar
Dragaz DrilVoyageur des quatre temps
Messages : 2
Date d'inscription : 29/10/2012
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Dragaz Dril, le médecin Mer 31 Oct - 11:04

Je te remercie de la validation mais... Pourquoi as-tu des étoiles dans les yeux ? C'est pas naturelles. Laisse moi t'analyser. Et je me charge de faire les trucs ce soir et demain.
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dragaz Dril, le médecin


Dragaz Dril, le médecin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Dragaz Dril
» Georges D. Hamilton - médecin légiste
» Hazar Erunak, tueur ou médecin?
» RP avec le médecin ?
» Un médecin sans patient

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lyrica ::  :: Le Registre :: Fiches Validées-